Voilà un titre à rallonge pour une recette que j'ai faite pour ligne et papilles le blog de lavande. J'ai découvert il y a environ 15 jours (encore une fois mieux vaut tard que jamais !) son concept de proposer que l'on vote chaque semaine pour un légume ou un fruit de saison et que l'on présente ensuite une recette avec. J'ai trouvé que c'était vraiment une excellente idée et j'ai donc voulu y participer.
La semaine dernière le légume vedette était le céleri rave, j'ai donc essayé de faire une recette originale avec, mais là je dois avouer que ce fût ... comment dire ça sans heurter mon extrême sensibilité ... une horreur, oui "une horreur" est un terme qui peut convenir, il traduit assez bien le résultat tout en étant en-dessous de la vérité et donc en ménageant ma sensibilité!
On oublie donc le céleri rave (pour cette fois car ce n'est que partie remise!). J'ai décidé alors de me pencher sur le prochain légume vedette mais quand j'ai découvert que c'était le navet qui avait été élu j'ai failli tomber à la renverse! mais pourquoi tant de haine ?!!
Et oui, comme pour beaucoup de gens le navet et moi c'est pas vraiment l'amour fou ! son goût amer et soufré : je n'en raffole pas vraiment !  je l'utilise tout juste dans un potage (et encore, mélangé à plein d'autre légumes) 1 ou 2 fois par an pas plus!
Mais bon, voyons le bon côté des choses : c'est un vrai challenge et les challenges j'aime ça !
Me voilà donc désespérément à la recherche d'inspiration, et comme le navet est amer je décide bien sûr de le cuisiner avec une sauce sucrée, et qui dit doux - amer dit cuisine asiatique. Je vais alors feuilleter quelques livres de recettes asiatiques en quête d'une idée de génie, mais les navets apparemment ils n'en sont pas vraiment fans en Asie (comme je les comprend!). Je commençais tout juste à perdre espoir quand je vois dans une recette de curry (quel rapport entre le curry et le doux-amer ? aucun, mais le désespoir nous fait faire des chose bizarres parfois!) - un curry d'agneau aux navets- comment faire perdre leur amertume aux navets avant de les cuisiner. Alors ça, ça m'intéresse! et du coup ça m'a donner envie de faire une recette assez nature et sans sauce pour voir le goût que peuvent avoir les navets préparés de la sorte. Ceci dit j'ai quand même ajouter pas mal d'ingrédients sucrés dans la recette - courageuse mais pas téméraire!

Ingrédients pour 2 à 3 personnes :

Pour les timbales :

  • 400 gr de navets (une fois épluchés - environ 1 gros navet) Timbale_de_navets_aux_raisins_secs_
  • 100 gr carottes (une petite carotte)
  • 50 gr de quinoa blond
  • 1 grosse poignée de raisins secs
  • 1 petite poignée de feuilles de menthe
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • sel

Pour les émincés de dinde :

  • 250 gr de blancs de dinde
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 c. à s. de tamari (sauce soja)
  • 2 c. à c. de miel
  • 1 morceau de gingembre frais
  • 1/4 c. à c. de cannelle en poudre
  • 1 pincée de piment d'Espelette

Éplucher le navet, le couper en quartiers et avec l'aide d'un cure-dents faire plusieurs trous dans chaque morceau et sur toutes les faces. Saler et bien frotter pour faire pénétrer le sel laisser ensuite dégorger pendant au minimum 1 heure à température ambiante, puis rincer abondamment et éponger à l'aide de papier absorbant. Cette technique marche très bien, on sent la différence rien qu'à l'odeur. J'ai goûté un morceau de navet nature après l'avoir fait cuire et c'est vrai qu'on ne sent plus l'amertume, il a un arrière goût presque sucré. A refaire sans hésiter. Je rend donc hommage à celle qui m'a fait découvrir cette technique : Camellia Panjabi dans son excellent livre "Les meilleurs currys indiens" aux éditions albin michel.
Revenons à la recette:
Préparer la marinade pour la dinde : écraser le morceau de gingembre à l'aide d'un presse ail pour en extraire le jus et un peu de pulpe. Mélanger avec tous les autres ingrédients (à part la dinde). Émincer les blancs de dinde en petites lanières, les couvrir de marinade, filmer et laisser reposer au réfrigérateur pendant 1 heure.
Découper le navet (dégorgé, rincé et épongé) et la carotte en petits cubes, les faire cuire à la vapeur et réserver.
Verser la dinde et la marinade dans une casserole à fond épais et faire cuire à couvert et à feu très doux pendant 15 à 20 min. Ôter ensuite le couvercle et augmenter le feu pour faire s'évaporer l'eau. Laisser cuire ainsi jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de jus en mélangeant régulièrement.
Rincer soigneusement le quinoa et le faire cuire dans 2 fois son volume d'eau à petits bouillons et à couvert pendant 10 min, puis ajouter les raisins secs, saler et faire cuire encore 5 min. Une fois le quinoa cuit, ajouter dans la casserole les légumes vapeur, l'huile d'olive et les feuilles de menthe finement ciselées. Mélanger, rectifier l'assaisonnement en sel et remettre sur le feu 1 à 2 min, juste le temps de réchauffer les légumes.
Répartir dans des cercles à pâtisserie en tassant bien à l'aide d'une cuillère et décorer de quelques feuilles de menthe. Servir avec l'émincé de dinde.

                                       Timbale_de_navets_aux_raisins_secs_et__minc_s_de_dinde_au_miel_et_au_gingembre